top of page

Tabacologie & Nutrition & Bien-être

Veronique Morre Tabacologie Belgique

Comment je suis devenue tabacologue?

En janvier 1999, ma maman, âgée de 59 ans est terrassée par une rupture d’anévrisme au cerveau.


Cette femme dynamique et enjouée vivra encore 18 ans avec un handicap lourd qui la maintiendra en fauteuil roulant avec le bras gauche comme seul membre actif.

Sa consommation élevée de tabac, était un facteur avéré de l’hypertension dont elle souffrait.

Ce bouleversement familial fut un moteur pour démarrer les études de tabacologue et mon engagement dans l’accompagnement à l’arrêt du tabac afin d’éviter à d’autres personnes de vivre des drames similaires.

Pourquoi créer une méthode d’arrêt du tabac?

Après quelques années d’expérience dans ce domaine, je suis confrontée à des personnes qui veulent en sortir, qui « ont tout essayé » et qui retombent chaque fois dans cette dépendance après des périodes d’arrêt plus ou moins longues.

Je constate que les liens et les croyances liées à la cigarettes sont puissants et souvent inconscients, imbriqués dans l’histoire personnelle, et que seules la volonté et la motivation ne parviennent pas toujours à dissoudre.

21 jours est la durée nécessaire pour transformer un comportement, je me suis dit que cette durée pourrait être le tremplin à la libération du tabac.


J’ai pensé aussi qu’un accompagnement quotidien via des audios et des vidéos donne une proximité à cette démarche, la personne ne se sent pas seule dans le processus.


Chaque jour, avec ma voix, elle découvre un thème qui va permettre de détacher les liens un par un.
Les 7 premiers jours préparent à l’arrêt qui se passe le 8ème jour. 


Libre à chacun, toutefois, de prolonger cette période si nécessaire avant d’entamer le processus de libération.
Les 14 jours suivant permettent d’installer une base solide avec des « jokers » pour faire face aux situations inattendues.
J’ai complété l’ensemble par 3 rendez-vous avec moi, à mon cabinet ou en visio-conférence, pour répondre aux questions et agir sur un éventuel manque physique.

Mon intention est que chaque personne puisse retrouver son plein potentiel personnel et ne plus être manipulée par la nicotine.

 

Pourquoi l’avoir appelée « …une histoire d’amour »?

Arrêter de fumer c’est beaucoup plus qu’arrêter la cigarette.

Une fois que l’écran de fumée a disparu, on est face à soi, à ses émotions, un peu comme quand on lâche la béquille qui nous a soutenu pendant longtemps… « vais-je pouvoir marcher sans tomber?? ».


Les peurs et les croyances arrivent comme des déferlantes faisant croire qu’on ne va pas y arriver, qu’on va être trop nerveux, qu’on va avoir besoin de manger pour calmer le manque et prendre 10 kilos en 1 semaine… bref, qu’on ne peut pas vivre sans nicotine!


Cela pousse parfois la personne à se mettre en hyper-activité car tant qu’elle est occupée elle ne « sent rien ».

Faire le processus de libération du tabac en douceur, en rencontrant les peurs et les croyances en toute sécurité et, surtout, en pouvant les désactiver par les systèmes que je propose, c’est véritablement un retour à soi, à l’estime et à la confiance en soi. 


Comme me disait récemment une personne au terme de ce parcours: « Ces petits exercices m’aident dans les autres domaines de ma vie ».


On se redécouvre soi-même, avec un potentiel parfois surprenant et inattendu.
Chaque jour, je propose quelques minutes de méditation guidée qui invite à la re-connexion à soi et qui ancre ainsi l’étape du jour pour faciliter le processus de transformation.

Atelier
veronique morre atelier
Atelier Veronique Morre
Atelier bien-être
Atelier
bottom of page